EDITO

La Compagnie l’Intemporelle renaît avec un projet qui trouve un écho particulier dans notre actualité et dont l’intemporalité nous sied tout particulièrement :

« Noëlla RougetQu’aurions-nous fait à sa place ? » retrace le parcours d'une résistante angevine ayant subi l’enfer concentrationnaire et ayant pourtant demandé et obtenu grâce pour son bourreau, afin de mettre un terme définitif à la spirale mortifère de la guerre. Plus de détails ici.